Florent Heitz – Réalisateur

Vous êtes le réalisateur de Greenzee, pouvez vous vous présenter ?
Je viens du monde de la Bande Dessinée et de l’édition jeunesse. Après avoir publié plusieurs albums pour divers éditeurs (Triskel, ANBD, Casterman, Bayard et Vents d’Ouest) et organisé plusieurs festivals de Bande Dessinée, je me suis tourné vers l’animation.

Décorateur sur plusieurs séries d’animation dont Funky Cops, Geronimo Stilton et Casper.

En 2003, je crée la société BULLES de COM. un studio de création graphique regroupant de nombreux auteurs et graphistes de grande expérience, autour d’une même passion : le story-telling et la création d’univers graphiques. BULLES de COM. développe des projets de communication print et Web, création d’univers, développement de chartes graphiques etdéclinaisons, conception et édition de jeux ludoéducatifs, bande dessinées publicitaires.

En 2007, je crée BULLES de PROD. Spécialisée dans la prestation de projets animés, et la création de concepts de séries d’animation, BULLES de COM. – BULLES de PROD. exercent également leurs compétences dans les secteurs du jeux vidéo et du clip vidéo.

Quelles sont les synergies dans les nouveaux médias et vos projets ?

Depuis 2009, nous travaillons presque exclusivement sur l’avènement des nouveaux supports rich media, et la création de nouvelles applications qui vont peu à peu prendre place sur ces supports, enrichissant ainsi le panel de consommation des programmes nouvelle génération.

La France pays du numérique ?

Nous allons connaître dans les années à venir une petite révolution numérique qui va changer non seulement ces programmes, mais également la façon de les regarder. Ainsi, un enfant ne se contentera plus d’être passif devant un livre ou une série, mais il va devenir acteur de son développement sous forme de jeux, livres numériques, et bien d’autres formes encore…
La France est un pays où tout reste à faire… Surtout à convaincre les éditeurs et diffuseurs, (les détenteurs du patrimoine) à réaliser le passage numérique, créer des passerelles sur le territoire numérique pour les contenus existants et à usage des « digital natives ». Greenzee est en ce sens un projet à double destination.

Nous travaillons donc actuellement à l’élaboration de ces passerelles entre les supports « traditionnels » et les nouveaux supports numériques. Ce passage s’effectuera après réflexion autour des catalogues existants, de leur indexation, et de leur « transformation »sous forme de jeux ou séries d’animation.
Je continue aussi à créer des projets de série à destination des diffuseurs classiques, Internet et chaînes de télévision…